Frédéric Worms : Les 100 mots de la Philosophie

Tous les mots de la langue sont philosophiques. Particulièrement les plus communs d’entre eux qui renvoient aux expériences et aux problèmes de chacun – la vie, la mort, l’amour et la haine, la justice, l’être, etc. Ils introduisent à la philosophie. Mais le langage n’est pas neutre et, pour penser le réel, les philosophes doivent le redécouper, inventer de nouveaux sens, parfois de nouveaux mots. Ces créations conceptuelles décisives sont familières et mal connues, tels le cogito de Descartes ou le conatus de Spinoza. Enfin la philosophie, comme toute pratique rigoureuse, forge ses termes techniques, ses mots-outils, ses territoires : éthique, métaphysique, causalité, empirisme…
Cet ouvrage propose donc des « entrées en philosophie » par ces trois sortes de mots. Par des définitions claires et informées, mais aussi originales et contemporaines, il initie aux notions, aux œuvres et à la pensée vivante.

Posted in Histoire de la Philosophie and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *