ISSN 2269-5141 Qui sommes-nous ?  Mentions légales

Accueil > Philosophie contemporaine > Gilbert Simondon : La résolution des problèmes

Gilbert Simondon : La résolution des problèmes

samedi 10 mars 2018

Qu’est-ce qu’un problème ? Qu’est-ce qu’une solution ? Toute innovation est-elle vraiment inventive ?

« Un problème existe dès qu’une conduite finalisée rencontre un obstacle à sa réalisation. » C’est dire si les problèmes ne sont pas seulement d’ordre cognitif. Il y a conduite intelligente « partout où peut être mise en œuvre une activité d’intégration, et particulièrement dans la perception ». L’étude des relations de l’homme aux objets (de l’infiniment petit jusqu’au cosmos) fait apparaître le rôle régulateur de l’affectivité dans les conduites finalisées. La perception, en elle-même, est résolution de problèmes pour le vivant dans son milieu, dans la mesure où l’objet quelconque est tendanciellement perçu comme organisme.

Mais quand y a-t-il résolution de problème amenant un vrai progrès, sur le plan de la culture, dans les réalisations objectives de la culture ? C’est en examinant les conditions de possibilité de l’intelligence inventive que celle-ci peut être clairement distinguée de la pensée dite créative. À défaut d’une telle distinction, et même s’il faut admettre que, pour inventer, les recettes n’existent pas, on risque fort de ne pouvoir reconnaître les signes d’un vrai progrès, jusque dans la pensée philosophique elle-même, qui possède « un statut majeur de pensée inventive réelle ».

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin