ISSN 2269-5141 Qui sommes-nous ?  Mentions légales

Accueil > Philosophie Politique > Jean Grondin : La beauté de la métaphysique

Jean Grondin : La beauté de la métaphysique

samedi 25 mai 2019

Et si la métaphysique était le plus grand bienfait de l’histoire de l’humanité ? Elle repose sur une expérience toute simple et déconcertante : celle de l’infinie beauté du monde qui s’impose à notre intelligence malgré le mal, la souffrance et l’absurde que nous ne manquons pas de rencontrer et qui ne suscitent notre indignation que parce que l’attente métaphysique est première. L’idée de base de la métaphysique est que cette beauté a une raison, et que l’homme y a part. En découvrant la beauté des choses, dont la contemplation fait notre bonheur, en reconnaissant une dignité à l’humain et en osant penser sa capacité de transcendance, la métaphysique nous procure des raisons de vivre et d’espérer, réalisant ainsi la finalité de la philosophie elle-même. Toute philosophie est métaphysique ou triste de ne pas l’être.

Cet ouvrage propose une rafraîchissante herméneutique et mise en oeuvre de la pensée métaphysique, qui va de pair avec une conception métaphysique de l’herméneutique elle-même.

Jean Grondin est professeur de philosophie à l’université de Montréal. Il a publié une vingtaine d’ouvrages, sur la métaphysique, l’herméneutique et la philosophie allemande, qui sont traduits dans plus de quinze langues. Il fut titulaire de la Chaire de métaphysique Étienne-Gilson et préside actuellement l’Académie des arts, des lettres et des sciences humaines du Canada.

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin