Jean Grondin : Paul Ricoeur

Ceux qui ont eu le privilège d’être ses contemporains et de suivre l’évolution de son œuvre étaient habitués à voir un gros livre de Ricœur paraître tous les cinq ou six ans. Ce livre revenait sur des sujets familiers de ses lecteurs, comme la volonté, l’agir ou l’identité, la question du temps, de l’histoire, de l’interprétation, le langage, le texte ou le récit, mais les abordait à partir d’angles et de références chaque fois nouveaux. L’œuvre est maintenant achevée, lue dans le monde entier. Elle exerce une profonde influence sur les sciences humaines.
Pour introduire à cette œuvre complexe, Jean Grondin suit le fil rouge de l’herméneutique. Il donne ainsi à comprendre la richesse de la pensée de l’un des plus importants philosophes du XXe siècle. Il offre aussi un portrait sensible de celui qui a proposé une philosophie de l’homme agissant et souffrant.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *