ISSN 2269-5141 Qui sommes-nous ?  Mentions légales

Accueil > Philosophie médiévale > Les philosophies morale et naturelle du pseudo-Robert Grosseteste

Les philosophies morale et naturelle du pseudo-Robert Grosseteste

samedi 12 janvier 2019

Un texte « didascalique » jusqu’ici totalement inédit – les Communia (« Points communs ») du Pseudo-Robert Grosseteste, d’après une attribution fautive du manuscrit Salamanca, Biblioteca Universitaria 1986 – reçoit maintenant son Editio Princeps et sa première traduction, française en l’occurrence, quant à l’entièreté de ses sections, datables du milieu du XIIIe siècle, sur les philosophies morale et naturelle aristotéliciennes : De felicitate (De la félicité) et De virtute (De la vertu), édition critique et traduction par Claude Lafleur, Joanne Carrier, Valeria Buffon et Violeta Cervera Novo ; De anima (De l’âme) et De generatione galaxie (De la génération de la galaxie), édition critique et traduction par René Létourneau.
Après une présentation générale du dossier par C. Lafleur insistant sur l’émergence (1215-1255) de l’enseignement universitaire de la philosophie morale (Éthique à Nicomaque, I-III) et de la philosophie naturelle d’Aristote, V. Buffon signe une étude introductive sur le De felicitate, V. Cervera Novo sur le De virtute et R. Létourneau sur le De anima ainsi que sur le De generatione galaxie (Livre I des Météores).
Dans les Communia « salmantins » – la plus vaste compilation didactique latine médiévale connue à ce jour et que l’on peut nommer ainsi, d’après la localisation du manuscrit depuis le XVe siècle, même si ces « Points communs » tirent vraisemblablement leur origine de la Faculté des arts de l’Université de Paris –, ces sections sur les philosophies morale et naturelle sont encadrées par celles, en cours d’édition et de traduction, sur la logique (« Nova Logica », « Vetus Logica ») et sur la grammaire (de Priscien, Institutiones grammaticae, XVII-XVIII, I-XVI).
Ce livre – qui présente commodément les éditions et les traductions en colonnes parallèles, tout en étant complété par une Liste des tableaux et illustrations de même qu’un Index des noms – fait donc partie d’un ensemble dont la publication est destinée à enrichir significativement notre connaissance de l’exégèse des corpus aristotélicien, boécien et priscianien, ainsi que celle de l’enseignement dialectique, par questions et réponses, des disciplines philosophiques dans l’institution universitaire du « siècle d’or de la scolastique », au même titre que le célèbre Guide de l’étudiant (parisien) du manuscrit Ripoll 109 auquel il s’apparente.

Vrin / Presses de l’Universite Laval - Zêtêsis
300 pages - 13,5 × 21,5 cm
ISBN 978-2-7116-4389-9 - décembre 2018

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin