ISSN 2269-5141 Qui sommes-nous ?  Mentions légales

Accueil > Histoire de la Philosophie > Michel Meyer : Essais sur l’histoire de la philosophie

Michel Meyer : Essais sur l’histoire de la philosophie

mardi 4 septembre 2018

Les Essais sur l’histoire de la philosophie réunis ici illustrent la vision de la philosophie que défend la problématologie depuis ses origines. La philosophie est un questionnement radical qui n’a pu se prendre pour objet, en raison d’un modèle du répondre centré sur la science et la certitude en général. Le questionnement, refoulé de la sorte, ne pouvait que se déplacer au travers d’autres concepts, alors même qu’il était pratiqué par les plus grands, tels Platon, Aristote, Descartes, Kant ou Heidegger. Comment cette spécificité de la philosophie, cette radicalité, à laquelle tous ces grands penseurs étaient attachés, a-t-elle été traduite et travaillée par eux ? Parler du questionnement quand on ne veut en connaître que les réponses ne pouvait que conduire à des impasses et des paradoxes, que nous suivons à la trace dans ces Essais, dont ils forment la trame. Déceler le questionnement radical qui sous-tend les oeuvres philosophiques du passé est tout aussi important. Refoulé, déplacé, le questionnement n’en est pas moins là, présent comme un principe actif, un moteur premier, inhérent à toutes les démarches philosophiques, quand bien même celles-ci ne le prendraient-elles pas pour objet. La spécifi cité des oeuvres commentées tient à la mise en place, souvent paradoxale, d’une approche interrogative qui est manifeste dans toutes ces œuvres : c’est le doute radical chez Descartes, le questionnement socratique chez Platon, la rhétorique chez Aristote, où les oppositions cessent d’être contradictoires, ce qui est de l’ordre des réponses, mais incarnent des alternatives, ce qui relève de l’ordre des questions ; Kant, avec sa synthèse a priori où l’on sait et ignore à la fois l’objet de la connaissance quand on l’interroge, est tout aussi radical dans son interrogation que Heidegger avec sa question de l’Être. Bref, tous ont questionné soi, le monde et autrui de façon radicale, et pratiqué ce mode de questionnement qui est le propre de la philosophie, même s’ils n’ont pas pris cette radicalité questionnante comme objet de leur propre questionnement.

Revue Internationale de Philosophie - Revue Internationale de Philosophie, 284 (2/2018)
100 pages - 16 × 24 cm
ISBN 978-2-930560-35-9 - juin 2018

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin