ISSN 2269-5141

Accueil > Philosophie Politique > Daniel Lindenberg > Précisions sur la récupération par Marianne.fr d’un article d’Actu-Philosophia

Précisions sur la récupération par Marianne.fr d’un article d’Actu-Philosophia

Mise au point

dimanche 15 novembre 2009, par Thibaut Gress

Indépendamment de notre volonté, le site Marianne.fr a reproduit une partie de l’article consacré à l’ouvrage de Daniel Lindenberg, paru sur Actu-Philosophia (cf. http://actu-philosophia.com/spip.php?article167). Outre le fait que nous désapprouvons cette façon de s’approprier des articles sans en demander l’autorisation aux auteurs, nous déplorons la lecture qui en est faite, consécutive à la reproduction partielle de l’article, qui entraîne inévitablement des lectures elles-mêmes partielles, en dépit de l’invitation qui est faite de lire l’article in extenso sur Actu-Philosophia.

Nous souhaitons donc mettre un certain nombre de faits au clair :

-  L’article ne critique pas l’antisarkozysme de Lindenberg ; en revanche, il critique la tromperie qu’opère l’auteur à l’égard de sa propre démarche, dans la mesure où il fait croire que son étude porte sur la pensée conservatrice mondiale, alors que ladite pensée conservatrice mondiale ne constitue qu’un alibi à un développement sur l’antisarkozysme, et non le cœur même du livre. En somme, ce que critique l’article, ce n’est pas la conception que Lindenberg se fait du sarkzoysme – encore qu’elle soit très confuse – mais bien le différentiel entre le propos annoncé et le propos tenu : il est annoncé une étude sur la pensée conservatrice mondiale, mais celle-ci est, dans les faits, éclipsée par des considérations sur le sarkozysme, et réduite à peau de chagrin. Rien de plus.

-  Les articles d’actu-philosophia ne sont pas formatés pour être publiés dans la presse ; trop longs, ils apparaissent nécessairement comme « bavards » ou « pédants » à un lectorat non averti. Un tel article publié dans la presse ne pourra susciter qu’un sentiment de rejet formel pour la plupart des lecteurs, habitués à des textes bien plus courts, particulièrement lorsqu’ils consultent la presse en ligne.

-  Nous n’avons pas souhaité ouvrir les commentaires sur Actu-Philosophia, afin d’éviter d’éventuelles insultes ou remarques hargneuses qui sont le triste lot du net. Marianne.fr, en reprenant ce texte sans autorisation, nous impose de subir les commentaires désobligeants et insultants sur son site. Notre collaborateur François-Xavier Ajavon en avait involontairement subi les foudres, jadis, déjà sur Marianne.fr. Précisons, à toutes fins utiles, que nous n’avons nous-même jamais insulté M. Lindenberg ; seule son œuvre est étudiée et critiquée, la personne de M. Lindenberg n’étant l’objet d’aucune remarque au sein de l’article. Et chaque critique portée contre l’ouvrage est argumentée, étayée par plusieurs citations précises et, espérons-le, justifiée.

-  Enfin, et c’est le point le plus essentiel : il est absolument inadmissible qu’un organe de presse puisse ainsi reproduire un texte d’un autre site sans même en avertir les auteurs. Une telle démarche est particulièrement inélégante.

Bien que nous ayons très officiellement demandé le retrait de ce texte sur le site de Marianne.fr, nous n’avons reçu aucune réponse, et sommes ainsi livrés à la merci de ce site peu scrupuleux.

Pour Actu-Philosophia

Thibaut Gress

P.-S.

Aujourd’hui, lundi 16 novembre, l’article a été retiré du site de Marianne.fr sans que nulle réponse à nos mails ne nous soit toutefois parvenue.

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin