ISSN 2269-5141

Accueil > Coups de coeur > Henri Vignes : Bibliographie des éditions de Minuit

Henri Vignes : Bibliographie des éditions de Minuit

Du "silence de la mer" à l’ "Anti-Oedipe" (20 février 1942-18 février 1972)

mardi 20 avril 2010, par Thibaut Gress

J’avais, il y a de cela bientôt deux ans, fait l’éloge d’un bouquiniste des quais de Seine [1] chez qui le passionné de philosophie pouvait trouver, à des prix fort abordables, de véritables trésors, soit parce qu’il s’agissait d’éditions originales, soit de textes totalement épuisés, soit même d’études sur des auteurs des années 1950 qui ne sont pas encore vraiment passés à la postérité. Je voudrais aujourd’hui, un petit peu dans le même ordre d’idées, signaler l’existence d’une librairie en tout point formidable, située rue saint Jacques, où l’on trouve régulièrement de véritables merveilles.

En effet, Henri Vignes, dont la boutique se trouve au 57 rue saint Jacques, rachète depuis plusieurs années les bibliothèques de philosophes partis en retraite, et c’est là l’occasion de dénicher quelques raretés souvent introuvables, pour une somme parfaitement raisonnable. L’idée d’y consacrer un article m’est venue hier, alors que je venais précisément d’y trouver un livre que je cherchais depuis plus de cinq ans, à savoir Conscience de soi et autodétermination d’Ernst Tugendhat. Mais afin d’élargir l’horizon, je voudrais signaler quelques ouvrages que j’ai pu voir – ou acheter – dans ces fonds merveilleux que sont les bibliothèques personnelles ; y sont passés la Somme théologique de Thomas d’Aquin dans l’édition bilingue DDB pour la modique somme de 150 €, des tapuscrits originaux des séminaires de Lacan, des études absolument épuisées sur Hegel comme le Commentaire littéral de la Logique de Hegel d’André Léonard, ou le célèbre Hegel et la religion en trois volumes d’Albert Chapelle, les œuvres intégrales de Léon Brunschvicg publiées aux PUF, des études classiques sur Kant mais désormais épuisées comme L’idéalisme kantien de Pierre Lachièze-Rey ou Analyse et représentation de Debru, sans compter de fréquentes éditions originales de Derrida (L’écriture et la différence, La dissémination, La voix et le phénomène dans l’édition Epiméthée, etc.), ou les premières études de Quentin Lauer consacrées à Husserl et publiées aux PUF.

La philosophie antique n’est pas en reste, et il n’est pas rare d’y trouver l’édition de L’éthique à Nicomaque d’Aristote de Gauthier-Jolif, ou des études de philosophie hellénistique désormais introuvables. Henri Vignes a eu la bonne idée de créer un site sans cesse actualisé, sur lequel on peut savoir presque en temps réel quels sont les ouvrages disponibles, aussi bien en philosophie qu’en littérature car cette librairie n’est pas exclusivement philosophique ; on y trouve également des livres d’art, des essais littéraires, des éditions originales de romans, ainsi que les traditionnelles Pléiade, en volumes classiques ou en albums. Pour plus de précisions, il suffit de consulter le site à l’adresse suivante : http://www.librairievignes.com/

En outre, Henri Vignes est un véritable libraire, témoignant d’un amour réel et communicatif des livres ; on est loin de l’accueil froid – pour ne pas dire plus – que réservent certaines grosses librairies parisiennes dans lesquelles certains vendeurs – souvent au rayon « philosophie » – laissent ostensiblement entendre que le client n’est là que pour les déranger, à tel point que l’on s’estime parfois chanceux d’avoir reçu l’aumône d’une réponse, fût-elle aux limites de l’incorrection, mais je n’en dirai guère plus pour ne pas peiner le 26 du boulevard Saint Michel…

Signe de cet amour des livres, Henri Vignes vient de publier une impressionnante bibliographie exhaustive de tous les livres parus chez Minuit, du 20 février 1942 au 28 février 1972 [2]. Ce sont ainsi plus de trente années d’édition de qualité que restitue H. Vignes, avec pour chaque ouvrage le numéro de publication, la date exacte de parution, la description de la couverture, le nombre de tirages, le prix original, et une sorte de descriptif, particulièrement bien fait lorsqu’il est question de philosophie. Ainsi, et à titre d’exemple, voici la notice consacrée à De la grammatologie de Jacques Derrida :
-  « 529. Jacques Derrida. De la grammatologie
-  Coll. « Critique ».
-  20 septembre 1967, Impr. Emmanuel Grévin et fils, n° 630, 22 x 13, 5 cm, 445 pp. – I f.
-  Couv. Blanche imprimée en noir et turquoise, présentation du livre et liste des titres de la collection sur le second plat.
-  Tirage ordinaire à 2000 ex., 30 francs.
-  Volume inaugural de la collection « Critique », ce premier livre publié chez Minuit par Jacques Derrida (1930-2004) conteste l’idée communément admise que l’écriture dérive de la parole et la tient pour un système autonome. La notion de « grammatologie », cette « science de l’écriture » en pleine émergence, est exposée dans une première partie, « L’écriture avant la lettre », partiellement parue dans la revue Critique (n° 223, décembre 1965, et n° 224, janvier 1966). Cette « matrice théorique » est confrontée dans une seconde partie à un texte alors méconnu de Rousseau, l’Essai sur l’origine des langues, interprété à l’écart des histoires de la littérature, des idées et surtout de la philosophie. L’ouvrage fait l’objet d’un deuxième tirage dès le 20 décembre 1967.
-  Retirages : 1969, 1970, 1971. » [3]

La qualité de la notice est tout à fait admirable, et je ne saurais conclure cet article sans préciser que, des pages 24 à 49, apparaissent des fac-similés des couvertures originales de textes marquants : De la guerre de Clausewitz, Le voyeur de Robbe-Grillet, En attendant Godot de Beckett ou Lautréamont et Sade de Blanchot, etc. C’est donc un document fort précieux pour tous les amoureux des grands livres que Minuit a publiés durant ces trente années de fastes intellectuels, et c’est également un bel ouvrage doté d’une introduction exprimant avec bonheur l’amour d’un libraire pour les livres et l’édition.

Notes

[2Henri Vignes, Bibliographie des éditions de Minuit. Du « silence de la mer » à « l’Anti-Œdipe » (20 février 1942 – 18 février 1972), Librairie Henri Vignes / Les éditions des cendres, 2010

[3Ibid. p. 297

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin