ISSN 2269-5141

Accueil > Philosophie antique > Louis-André Dorion : L’autre Socrate. Etudes sur les écrits socratiques de (...)

Louis-André Dorion : L’autre Socrate. Etudes sur les écrits socratiques de Xénophon

lundi 18 novembre 2013

La très grande majorité des dix-neuf études réunies ici (une est inédite et les autres, publiées entre 2000 et 2011, ont été révisées et remaniées pour constituer un ensemble cohérent) consistent en des analyses qui ont pour but de mettre en lumière la spécificité, et de souligner la cohérence, de la représentation de Socrate dans les écrits socratiques de Xénophon (Mémorables, Banquet, Économique, Apologie). Des nombreux dialogues socratiques (logoi sokratikoi) composés par des disciples de Socrate, seuls ceux de Platon et de Xénophon nous sont parvenus dans leur intégralité, les autres ne subsistant que sous la forme de rares fragments. Le principal intérêt des écrits socratiques de Xénophon est de nous offrir un portrait « alternatif » de Socrate, en ce sens que c’est le seul portrait complet, issu des milieux socratiques, que nous puissions aujourd’hui opposer à celui de Platon. Le Socrate de Xénophon est ainsi un « autre » Socrate, un Socrate profondément différent de son homonyme platonicien, et qui mérite d’être étudié à la fois pour lui-même et en ce qui le distingue de son faux jumeau. L’interprète qui se penche sur les écrits socratiques de Xénophon dispose de deux approches pour mettre en lumière l’originalité et la spécificité du Socrate de Xénophon : d’une part, il peut analyser en elles-mêmes et pour elles-mêmes certaines positions philosophiques qui lui sont propres et, d’autre part, il peut procéder à une exégèse comparative des thèmes socratiques communs à Platon et à Xénophon. L’ambition de l’exégèse comparative n’est pas de déterminer, à propos d’un thème commun, quelle est la version la plus fidèle ou la plus exacte sur le plan historique, mais d’enregistrer les différences et de les interpréter en vue de comprendre comment elles s’insèrent, aussi bien chez Platon que chez Xénophon, dans une représentation philosophiquement cohérente du personnage de Socrate.

Louis-André Dorion est professeur de philosophie ancienne à l’université de Montréal depuis 1991. Une grande partie de ses travaux consistent en des traductions et des commentaires de textes philosophiques de Platon, Xénophon et d’Aristote. Il a en effet traduit et commenté Les Réfutations sophistiques d’Aristote (1995), l’Euthyphron, le Lachès, le Charmide et le Lysis de Platon (1997 et 2004) et les Mémorables de Xénophon (2000 et 2011). Il a également publié de nombreuses études sur Socrate et la littérature socratique, notamment un Socrate (2004, 20112) qui a été traduit en huit langues étrangères (turc, suédois, espagnol, italien, grec moderne, portugais, brésilien et coréen). Il prépare actuellement un ouvrage sur le thème de l’autarcie dans la littérature socratique et chez les Cyniques.

Édition Première édition
N° vol. dans la collection 40
Support Livre broché
Nb de pages 520 p. Index . Bibliographie .
ISBN-10 2-251-42049-5
ISBN-13 978-2-251-42049-3
GTIN13 (EAN13) 9782251420493

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin