ISSN 2269-5141

Accueil > Philosophie contemporaine > Raoul Moati : Derrida et le langage ordinaire

Raoul Moati : Derrida et le langage ordinaire

vendredi 28 février 2014

L’analyse des enjeux que soulève l’interprétation de la philosophie du langage ordinaire développée successivement par Derrida dans « Signature Evénement Contexte » et Limited Inc., permet de poser à la déconstruction des questions radicales.
La possibilité de proclamer la fin de la métaphysique par sa déconstruction pourrait, en effet, reposer sur un présupposé métaphysique que seule une autre tradition permet de saisir sur le vif. Ce préjugé silencieux, Austin l’appelle « illusion descriptive ».
Est-ce qu’à son insu la déconstruction n’a pas toujours déjà dû succomber à cette dernière, au moment où elle identifie, en vue de sa déconstruction, ledit « logocentrisme » de la présence ? Et alors, une telle question ne pourra commencer à faire sens que si elle se redouble en une autre tout aussi fondamentale : pour quelles raisons une dernière illusion métaphysique devait-elle rester maintenue à l’abri de tout soupçon critique, de toute déconstruction, pour que la déconstruction de la métaphysique puisse devenir opérante ?
Le présent ouvrage se propose d’affronter ces questions en prenant pour levier l’analyse de la réception de la philosophie du langage ordinaire dans l’œuvre de Derrida.

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin