ISSN 2269-5141

Accueil > Philosophie contemporaine > Gilbert Simondon : L’individuation à la lumière des notions de forme et (...)

Gilbert Simondon : L’individuation à la lumière des notions de forme et d’information

lundi 5 mai 2014

Préface de Jacques Garelli
2-84137-181-6 - 576 p. - (2006) - réimp. 2013 - 37 €

De l’atomisme de Démocrite au principe d’indétermination de Heisenberg, de la pensée de l’individuel d’Aristote au retour à la chose même de Husserl, de l’ego cartésien et de la monade leibnizienne au Dasein heideggerien, la question de la genèse de l’individu n’a cessé de hanter les préoccupations des philosophes et des hommes de science. Par delà le champ d’une investigation épistémologique, qui tient compte des thèses de la thermodynamique, de la fabrication des objets techniques, de la formation des cristaux, l’originalité de Gilbert Simondon est de questionner en son fond historique et philosophique l’idée même de principe d’individuation. Attitude méthodologique qui conduit à concevoir sous un jour radicalement neuf les rapports d’empiétements et de chevauchements de l’individu à l’égard du champ transindividuel dont il émane et qui lui demeure toujours coprésent dans ses mutations et ses métamorphoses.
Ni objet ni sujet purs, chaque individu, sous son apparente identité, se révèle dès lors théâtre d’individuations, où s’entrecroisent les tensions résolutrices d’un champ préindividuel formant monde. Situation qui conduit Gilbert Simondon à développer une conception renouvelée de l’information qui, par delà l’idéalisme et le réalisme emprunté aux techniques du message codé, se révèle dans sa conception de la transduction, structure d’être et acte de connaissance en voie de résolution.
L’originalité de cette œuvre est d’allier à une rigoureuse réflexion d’ordre épistémologique et technique ancrée dans notre contemporanéité, une méditation historique de la tradition qui ne craint pas de remettre en question des attitudes philosophiques qui semblaient et semblent toujours aller de soi. Il s’agit en fait de réformer nos principes et nos concepts opératoires pour aborder, sous un jour neuf, le problème crucial de l’individu.

Nouvelle édition, rassemblant L’Individu et sa genèse physico-biologique, paru en 1964, aux P.U.F. (réédité dans notre collection Krisis), et L’Individuation psychique et collective, paru chez Aubier en 1989, qui formaient ensemble la thèse de doctorat de Gilbert Simondon, L’Individuation à la lumière des notions de Forme et d’Information, ainsi que Histoire de la Notion d’Individu, inédit.

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin