ISSN 2269-5141

Accueil > Philosophie contemporaine > Miguel Abensour : La communauté politique des « tous uns ». Entretien avec (...)

Miguel Abensour : La communauté politique des « tous uns ». Entretien avec Michel Enaudeau

mercredi 4 février 2015

La Boétie n’a pas seulement conçu l’inconcevable, la servitude volontaire. Il a discerné, dans le champ politique, un contraste entre deux formes de totalité : soit le Tous Un ou l’État, soit la communauté politique des tous uns ou le Contr’Un. Notre histoire, depuis la Révolution, n’est-elle pas le théâtre d’un conflit récurrent entre ces deux formes, entre la démocratie insurgeante et l’État ?
De par l’articulation entre la critique de la domination et la pensée de la politique née de la tradition de la liberté, Miguel Abensour propose une philosophie politique critique qui s’oppose frontalement à la philosophie politique institutionnelle.
Le nouvel esprit utopique nomme un second trajet. Il affirme la persistance de l’utopie et invite à une conjugaison entre désir de liberté et désir d’utopie. Cet entrelacs, tout au long de l’entretien, oriente l’action vers la lutte pour une société autre et vers une politique de l’émancipation, force active toujours en éveil.

Miguel Abensour est professeur émérite de philosophie politique à l’Université de Paris VII. Auteur de plusieurs ouvrages dont La Démocratie contre l’État (2012), Hannah Arendt contre la philosophie politique ? (2006), L’Homme est un animal utopique (2013), il prépare un essai : Le Rouge et le Noir à l’ombre de 1793 ?
Michel Enaudeau est journaliste honoraire. Il a co-dirigé avec Jean-Loup Thébaud le colloque « Comment juger ? À partir du travail de Jean-François Lyotard », Cerisy, 1982. Il a publié Fiction et vérité freudiennes, entretiens avec Laurence Kahn, (2004).

Édition Première édition
Support Livre broché
Nb de pages 402 p. Bibliographie .
ISBN-10 2-251-44511-0
ISBN-13 978-2-251-44511-3

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin