ISSN 2269-5141

Accueil > Philosophie contemporaine > Jean-François Lyotard : La phénoménologie

Jean-François Lyotard : La phénoménologie

samedi 5 septembre 2015

« C’est contre le psychologisme, contre le pragmatisme, contre une étape de la pensée occidentale que la phénoménologie a réfléchi, s’est accotée, a combattu. Elle a été d’abord et demeure une méditation sur la connaissance, une connaissance de la connaissance et sa célèbre “mise entre parenthèses” consiste d’abord à congédier une culture, une histoire, à reprendre tout savoir en remontant à un non-savoir radical. […] Mais pour accomplir cette opération, il faut sortir de la science même et plonger dans ce dans quoi elle plonge “innocemment”. C’est par volonté rationaliste que Husserl s’engage dans l’antérationnel. Toutefois une inflexion insensible peut faire de cet antérationnel un antirationnel, et de la phénoméno-logie le bastion de l’irrationalisme. De Husserl à Heidegger, il y a bien héritage, mais il y a aussi mutation. Notre exposé ne cherchera pas à effacer cette équivoque, qui est inscrite dans l’histoire même de l’école phénoménologique. »

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin