ISSN 2269-5141

Accueil > Philosophie Politique > Alexis de Tocqueville : Contre le droit au travail

Alexis de Tocqueville : Contre le droit au travail

lundi 14 septembre 2015

Le 12 septembre 1848, lors de la discussion sur l’adjonction d’un article ouvrant un « droit au travail » au projet de nouvelle constitution, Alexis de Tocqueville prononce à l’Assemblée constituante un discours incisif et polémique, dans lequel il manifeste son profond engagement dans les affrontements idéologico-politiques consécutifs à la Révolution de 1848.
Dans cette contribution initiale et majeure à un débat de fond qui demeure d’actualité, l’auteur expose, en redoutable rhéteur, les raisons de son opposition tranchée au « droit au travail » et sa logique. Son adoption ferait de l’État « le grand et unique organisateur du travail », « le maître et possesseur de chaque homme », le « propriétaire unique de chaque chose ».
Plus globalement, Tocqueville dit avec concision et rigueur les motifs de son opposition au socialisme qui, selon lui, se livre à « une attaque directe contre la propriété et la liberté individuelles » et apparaît comme « une nouvelle formule de la servitude humaine ».
Cette première édition spécifique du discours contient la transcription des notes préparatoires de Tocqueville.

Pierre Bessard est journaliste et directeur de l’Institut Libéral de Genève.

Édition Première édition
N° vol. dans la collection 2
Support Livre broché
Nb de pages 96 p. Index .
ISBN-10 2-251-39060-X
ISBN-13 978-2-251-39060-4
GTIN13 (EAN13) 9782251390604

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin