ISSN 2269-5141

Accueil > Philosophie contemporaine > Michel Fabre : Education et humanisme. Lecture de John Dewey

Michel Fabre : Education et humanisme. Lecture de John Dewey

vendredi 16 octobre 2015

John Dewey (1859-1952) est l’auteur d’une œuvre considérable qui ne se réduit pas à la pédagogie, même si la problématique éducative constitue le fil conducteur de sa pensée. À l’instar des grandes philosophies modernes, il déploie une ontologie, une logique, une éthique, une esthétique et une politique. Dewey, dès le début du XXe siècle, s’efforce de penser la problématicité du monde lorsque les repères des sociétés traditionnelles et même ceux de la modernité s’estompent. Il milite pour une sécularisation intégrale de la pensée et de la culture, mais sans réductionnisme. Il entend débarrasser la pensée des dualismes qui l’encombrent et s’efforce de proposer une logique d’enquête susceptible de réguler l’autoquestionnement de la société. Il propose une nouvelle vision de l’éducation comme praxis, n’ayant d’autre fin qu’elle-même et définit les principes d’une pédagogie de l’expérience qui soit en même temps une entrée dans la culture. Il élabore un nouvel humanisme fondé sur l’idée d’ouverture de l’expérience, dans une visée de perfectionnement, respectueuse du pluralisme des valeurs. Sa pensée politique récuse le communisme, le capitalisme et la technocratie et esquisse un « libéralisme radical » qui fait retour aux fondamentaux démocratiques du libéralisme politique. Son œuvre culmine dans la définition d’un bien-vivre qui synthétise le religieux sans la religion et le beau sans les beaux-arts sous les symboles de la grâce et de l’intensité.
Cet ouvrage propose une approche à la fois génétique et structurale de l’ensemble de la philosophie de Dewey et particulièrement des ouvrages majeurs, dont certains n’ont pas encore été traduits en français. Il s’efforce de dissiper quelques malentendus sur le pragmatisme, trop souvent incompris et caricaturé. Il tente un questionnement des textes à partir des préoccupations éducatives et plus largement philosophiques contemporaines. Comment Dewey répond-il aux questionnements d’un monde problématique qui est désormais le nôtre et qu’il avait déjà largement anticipé ?

Michel Fabre est agrégé de philosophie, professeur émérite des universités, chercheur au centre de Recherches en Éducation de Nantes (CREN), rédacteur en chef de la revue en ligne Recherches en Éducation et président de la Société francophone de philosophie de l’éducation (Sofphied)

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin