ISSN 2269-5141

Accueil > Philosophie Politique > Yona Friedman : L’architecture de survie. Une philosophie de la (...)

Yona Friedman : L’architecture de survie. Une philosophie de la pauvreté

mardi 20 octobre 2015

« Bien que l’expression "l’architecture de survie" ait un sens à peu près inverse de celui de "la survie de l’architecte", mon but dans ce livre, est de reconsidérer le rôle de l’architecture dans la simple survie de l’espèce, sans pour autant utiliser des slogans grandiloquents, sans surestimer ce rôle et sans faire de propositions utopiques, donc irréalisables. Il va me falloir, de nouveau, poser certaines questions (sur lesquelles je travaille depuis plus de quarante ans), les analyser et enfin, et surtout, mentionner, à titre d’exemples, quelques solutions que j’ai proposées durant ces quarante ans. Les questions sont fort simples : à qui revient le droit de décision en matière d’architecture ? Comment assurer ce droit à celui auquel il revient ? Comment le faire dans un monde qui va vers une pauvreté croissante ? Comment survivre dans un tel monde ? Qu’est-ce que ce "monde pauvre" ? Comment agir face à ces perspectives ? »
Yona Friedman est né à Budapest en 1923. Il émigre en Israël en 1945 où il réalisera de nombreux projets d’architecture. Il vit et travaille à Paris depuis 1957. Il a publié de nombreux livres, parmi lesquels : L’Architecture mobile (Casterman, 1970), Pour une architecture scientifique (Belfond, 1971), L’Univers erratique (PUF, 1994). Ses Utopies réalisables, publiées pour la première fois en 1975, ont été rééditées aux éditions de l’éclat en 2000. Ont suivi : Vous avez un chien. C’est lui qui vous a choisi(e), 2005, L’ordre compliqué (2008) et paraitront en 2016, à l’occasion de la grande exposition qui lui sera consacrée à la Cité de l’Architecture de Paris, deux rééditions : Comment vivre avec les autres sans être chef et sans être esclave et Comment habiter la terre.

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin