ISSN 2269-5141

Accueil > Philosophie médiévale > Richard de Mediavilla : Premier Quodlibet

Richard de Mediavilla : Premier Quodlibet

mardi 24 novembre 2015

La publication des Quodlibets du franciscain Richard de Mediavilla (vers 1248-vers 1300) prend la suite de celle des ses Questions disputées et s’impose, en raison de la richesse dense de ces textes et des circonstances de leur rédaction. S’ils forment avec les Questions, une sorte de testament intellectuel du penseur, il s’agit de restaurer un sens égaré, car le texte a été publié en incunable, avec de très graves fautes qui dénaturent son sens.
Leur rédaction est entremêlée à celle des Questions disputées. Nous sommes dans le milieu des années 1290. Les Quodlibets ne sont donc pas liés exclusivement à un enseignement universitaire, contrairement à ce que prétend une tradition historiographique. Ils désignent un genre plus qu’une fonction institutionnelle.
Ces Quodlibets sont liés à trois circonstances.
1. Six des vingt-sept questions du troisième Quodlibet se rapportent à une situation précise, les négociations sur le sort de Louis d’Anjou, prince héritier du royaume de Naples, vers 1295.
2. Une question n’a de sens fort que par rapport à la bulle Clericis laïcos, rédigée le 25 février 1296, rendue publique le 21 avril par Boniface VIII. Cette bulle fut fulminée en réaction contre une décision unilatérale de Philippe IV le Bel, qui constitua un tournant dans l’histoire de l’Europe.
3. Une troisième circonstance apparaît de façon feutrée en diverses questions avec le miracle de Notre-Dame de Lorette. La petite maison de la Vierge à Nazareth s’est envolée, sous la conduite d’anges, de Palestine vers l’Occident. Elle se posa à Tersetto (Trst, près de Rijeka, l’ancienne Fiume) en Dalmatie en 1291 et elle trouva son lieu définitif dans la nuit du 9 au 10 décembre 1294, à Loreto, dans les Marches d’Ancône.
Le premier Quodlibet, composé de vingt-deux questions donne l’impression d’une ultime synthèse, composée selon un ordre indiqué dans les divers préambules des questions. Ainsi, l’auteur traite successivement de Dieu, du Christ, des créatures, sur un mode spéculatif, puis pratique.
Il apporte des nouveautés essentielles sur la notion de relation comme chose réelle du monde et articule soigneusement son anthropologie et sa métaphysique.

Édition Première édition
N° vol. dans la collection 9
Langues français, latin
Éditeur Les Belles Lettres
Support Livre broché
Nb de pages LXXXIV - 320 p.
ISBN-10 2-251-61009-X
ISBN-13 978-2-251-61009-2
GTIN13 (EAN13) 9782251610092

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin