ISSN 2269-5141

Accueil > Philosophie moderne > Clément Bertot (dir.) : Nietzsche : L’herméneutique au péril de la généalogie (...)

Clément Bertot (dir.) : Nietzsche : L’herméneutique au péril de la généalogie ?

mardi 23 février 2016

Bien que médiatisé, Nietzsche reste ce penseur intempestif qui questionne radicalement les philosophies établies et leur ordre implicite. Aussi, la culture de l’esprit libre peut s’enrichir d’un débat foncier entre l’herméneutique philosophique et l’évaluation généalogique.
Certes, Nietzsche a été qualifié de « panherméneute », car en subordonnant l’être à l’interprétation, il pose celle-ci à la racine directrice de toute vie. Mais là où l’herméneute désire le vrai sens, et interroge sa constitution ou sa reconstitution, le généalogiste déchiffre les pulsions de la puissance en amont du sens, et hiérarchise les valeurs ainsi produites par la vie. Dès lors, l’herméneutique ne risque-t-elle pas d’être entachée de soupçon en écartant le jeu axiologique des pulsions à l’œuvre dans tout art du com prendre ? Pour le « philologue de l’avenir », aucune compréhension ne peut être en vue pour résoudre le jeu incessant des interprétations. Au fond, avec Nietzsche, demandons-nous si l’herméneutique n’est pas le dernier avatar d’un idéalisme métaphysique qui affaiblirait la vie, et n’évaluerait pas la productivité des corps et des cultures. La perspective de la santé : voilà le motif vital de l’évaluation qui soumet la vérité du sens au péril du diagnostic généalogique.
Toutefois, l’herméneute dénoncerait à son tour la subjectivité de tout diagnostic. Le dialogue peut-il alors s’établir entre ces deux positions, celle du sens et celle des valeurs ? Oui, répondent les auteurs qui mettent en débat les penseurs de la tradition herméneutique avec la pensée nietzschéenne. Sur des thèmes tels que l’histoire, l’affectivité, le langage, la religion, l’éthique, le psychisme et la connaissance, généalogie et herméneutique dialoguent ici vigoureusement, tout en démontrant la productivité de leur rapprochement. Ce numéro de L’Art du Comprendre parie sur la fécondité des concepts en lutte et œuvre de nouveau à mieux cerner les approches de la situation humaine.

Ont participé à ce volume : M. Beland, C. Bertot, J.A. Errázuriz, G. Fagniez, A. Fillon, Ph. Forget, J.-S. Hardy, O. Lebedev, Y. Souladié et P. Wotling

L’Art du comprendre - L’Art du comprendre
224 pages - 14 × 22,5 cm
ISBN 979-10-92993-02-8 - décembre 2015

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin