ISSN 2269-5141

Accueil > Philosophie antique > Parménide : de l’être

Parménide : de l’être

vendredi 14 octobre 2016

De : PARMÉNIDE
Collections : Philosophie, Philosophie, épistémologie
ISBN : 978-2-84174-749-8
Année : 2016
Nombre de pages : 160
Prix : 19 €
traduit du grec et commenté par Patrick Négrier

En notre temps où le terrorisme meurtrit le monde, l’actualité du philosophe grec Parménide d’Elée (vers 542 – vers 449) tient à sa conception de l’être selon laquelle exister, c’est être maintenu à l’existence par la volonté car les choses n’existent qu’autant que les humains mûs par l’instinct de conservation les créent et ne les détruisent pas. Et comme l’existence ne peut être conservée que par la volonté de tous, Parménide a reconnu dans le culte de la déesse Athéna au temple une expression de la dimension politique de l’être. Témoin de la victoire actuelle mais toujours problématique de l’être sur toutes les formes d’anéantissement, et faisant de la conservation de l’existence une affaire de justice, il a dénoncé les formes de destruction que sont la guerre et l’adultère cause de divorce, et il a justifié le droit d’objection de conscience lié au droit d’asile. Enfin il a reconnu dans les destructions d’étants une conséquence de la sensualisation de la pensée irréfléchie, dénonçant ainsi dans l’hédonisme et dans ses effets nihilistes une expression de l’incurie pour le devoir-être.

Patrick Négrier, philosophe né en 1956, a traduit du grec deux courts traités ascétiques du moine philosophe Evagre du Pont (IVe siècle), établi l’édition de deux discours maçonniques de Maine de Biran, et publié avec une « Introduction » la première traduction française, par Henri Rochais, des Entretiens sur la franc-maçonnerie de J.G. Fichte.

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin