ISSN 2269-5141

Accueil > Philosophie contemporaine > Antonia Soulez : Détrôner l’Être. Wittgenstein antiphilosophe ? - En réponse à (...)

Antonia Soulez : Détrôner l’Être. Wittgenstein antiphilosophe ? - En réponse à Alain Badiou

mercredi 2 novembre 2016

L’occasion de ce livre n’est pas tant de polémiquer avec Alain Badiou, – pour qui Wittgenstein est un antiphilosophe dont seul le Tractatus est digne d’être lu, – que de renverser la critique : tandis que pour Badiou, le philosophe doit guérir de l’antiphilosophie, – c’est-à-dire, selon lui, de l’antiplatonisme, – Wittgenstein soutient au contraire que pour guérir du platonisme, il faut lâcher l’idée d’une doctrine arrêtée des fondements objectifs de la signification pour une pratique d’application qui fait de la philosophie une activité à l’épreuve du réel. L’Être détrôné laisserait alors le champ à l’être se manifestant à nous par les aspects que nous en recueillons. Ce mouvement reconduit vers une politique du langage, dans une perspective engagée que Badiou a refusé de reconnaître au Cercle de Vienne pourtant inspiré en premier lieu par Wittgenstein. Car en nous ramenant au sol de nos usages, la méthode descriptive consiste bien à nous ramener de la grammaire vers les institutions.

Introduction : de l’auteur
Parution : Septembre 2016
Nombre de pages : 300
Format : 13,5 x 21,5 cm
ISBN : 978-2-35935-169-9

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin