ISSN 2269-5141

Accueil > Philosophie contemporaine > Jacques Derrida : Le parjure, peut-être

Jacques Derrida : Le parjure, peut-être

lundi 27 février 2017

« Peut-on commettre un parjure “sans y penser” ? Par distraction ? Non par transgression active et délibérée, mais par oubli ? Ou parce que ce n’est pas le moment d’y penser ? On se demande si on peut trouver là une excuse, une circonstance atténuante. Et si on peut juger cela pardonnable, de “ne pas y penser” – d’oublier de penser à tout, à toutes les présuppositions et implications de ce qu’on fait ou de ce qu’on dit. Si penser ne peut aller sans risque d’oubli de soi, si oublier de penser, si oublier d’y penser est une faute, si telle interruption, telle intermittence est une faillite, alors qu’appelle-t-on penser ? »

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin