ISSN 2269-5141

Accueil > Philosophie contemporaine > Donatella Di Cesare (dir.) : Heidegger et les Cahiers Noirs

Donatella Di Cesare (dir.) : Heidegger et les Cahiers Noirs

samedi 1er avril 2017

Les Cahiers noirs n’ont pas été la pierre tombale de la pensée de Heidegger, comme quelqu’un a pu le prophétiser. C’est plutôt le contraire qui s’est vérifié : Heidegger a été le protagoniste d’un débat qui a franchi les limites académiques, pour s’étendre au monde de la culture, en impliquant un public toujours plus vaste, ce qui est pour le moins inhabituel à propos des inédits d’un philosophe. L’énorme écho atteste que l’intérêt pour la question n’a rien d’une curiosité d’antiquaire. Si la publication des derniers cahiers, qui s’étalent de 1942 à 1948, était attendue dans le monde entier avec curiosité, participation, enthousiasme, c’est que ces questions touchent la sensibilité et l’intelligence de nombreuses personnes.
Les tentatives n’ont pas manqué pour supprimer prématurément les Cahiers noirs du corps des œuvres de Heidegger, comme s’il était légitime de statuer, sur la base de ses propres exigences, et malgré les dispositions et le legs du philosophe, sur ce qui doit faire partie de son héritage. Malgré cela, on peut dire que les Schwarze Hefte représentent déjà une composante importante de la Wirkunsgeschichte, de l’histoire des effets produits par la pensée de Heidegger.

Ont participé à ce volume : G. Bensussan, J. Cohen, D. Di Cesare, A. Martinengo et R. Zagury-Orly

Revue Internationale de Philosophie - Revue Internationale de Philosophie
70 pages - 16 × 24 cm
ISBN 978-2-930560-30-4 - mars 2017

Voir en ligne : http://www.vrin.fr/book.php?code=97...

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin