ISSN 2269-5141

Accueil > Histoire de la Philosophie > Eric Blondel : L’amour

Eric Blondel : L’amour

samedi 29 avril 2017

Quoi de plus varié que les différentes nuances de l’amour ? Amour-passion des amoureux, amour filial, amour platonique, amour hétéro- ou homosexuel, amour des belles choses, du vin ou du chant, amour du pouvoir, amour de Dieu, "de Saint-Simon et des épinards" (Stendhal) : où situer l’unité conceptuelle de l’amour ?

Aimer, c’est élire. L’aimé est exceptionnel. Mais d’où vient cette préférence pour un être plutôt qu’un autre ? L’amour est-il ce je-ne-sais-quoi qui nous fait tomber sous le charme, ou Est-ce la reconnaissance de qualités intellectualisées ? L’amour suspend parfois le réel, et nous fait voir l’être aimé meilleur qu’il n’est en réalité. Il s’apparente alors à une illusion, une chimère, une image idéalisée. Aimer, serait-ce une folie ? Aime-t-on nécessairement au risque de se perdre ? Entre félicité et soumission, coup de foudre et déception, l’amour se décline dans toutes les langues et sur tous les tons.

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin