ISSN 2269-5141

Accueil > Philosophie Politique > Pierre Macherey : S’orienter

Pierre Macherey : S’orienter

lundi 12 juin 2017

En se demandant ce que c’est en pratique, s’orienter, on tire un fil auquel se raccrochent, présentées sous des biais inattendus, beaucoup de questions dont l’importance philosophique est manifeste et même centrale. On s’oriente, ou on est orienté — c’est le principal dilemme auquel on est confronté lorsqu’on s’intéresse à cette question —, dans l’espace physique, mental, collectif, en vue de s’identifier professionnellement, sexuellement, politiquement, religieusement, dans des conditions qui, à chaque fois, oscillent entre deux pôles extrêmes, l’un de passivité, l’autre d’activité. Au fond, la philosophie dans son ensemble pourrait renvoyer à cette question dont les enjeux concernent tout le monde à tout moment, partout, sans exception. Le rat qui se repère tant bien que mal dans le labyrinthe du psychologue, le voyageur qui essaie de se retrouver dans la forêt où il est perdu, le militant révolutionnaire qui cherche une issue à la crise qu’il a contribué à déclencher, le savant en quête d’épreuves de vérité qui lui permettent de démêler les problèmes qu’il s’évertue à clarifier, le croyant qui se demande désespérément où trouver un sens à la vie : toutes ces situations, qui s’inscrivent dans des contextes très différents, ont néanmoins en commun de renvoyer à la même exigence, celle de s’orienter, qui engendre des comportements dont le résultat n’est nullement acquis à l’avance. Peut-être est-ce de cette exigence et des innombrables difficultés auxquelles elle est confrontée que le désir de philosopher tire son impulsion première.

Pierre Macherey est professeur honoraire à l’Université Lille Nord – Lille III, il est l’auteur de nombreux ouvrages.

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin