ISSN 2269-5141

Accueil > Philosophie antique > Jean-Louis Poirier : Bibliothèque idéale des philosophes antiques. De (...)

Jean-Louis Poirier : Bibliothèque idéale des philosophes antiques. De Pythagore à Boèce

mardi 21 novembre 2017

« Paradis de l’esprit humain », selon le mot de Hegel, la pensée antique ne cesse de nous apprendre à philosopher.
Ce livre devrait donner une idée de ce qu’aucun livre, aucune bibliothèque ne peuvent enfermer ! Et d’abord la beauté même, et la grandeur d’un classicisme libre : ce miracle qui affleure dans tant de pages de Platon ou de Cicéron, dans l’énergie de Lucrèce, dans la lucidité de Sénèque.
Mais une bibliothèque idéale des philosophes antiques ne pouvait pas non plus laisser de côté cette autre façon quelque peu décalée dont la philosophie antique elle-même se met en question, en se réfléchissant ou en s’ouvrant au monde oriental : on lira, on découvrira, Plutarque, Porphyre, Origène, Philon, Hermès Trismégiste et tant d’autres joyaux de l’esprit humain d’une actualité constante et d’une profondeur qui ne cesse de donner à penser.

BIOGRAPHIES CONTRIBUTEURS

Jean-Louis POIRIER
Jean-Louis Poirier a enseigné plus de vingt ans en khâgne, au lycée Henri IV. Spécialiste de philosophie antique (il a collaboré à l’édition et à la traduction des Présocratiques et des Épicuriens pour la Bibliothèque de la Pléiade), il est auteur de divers articles et contributions en histoire de la philosophie et en sciences humaines. Fervent italophile, il a consacré un ouvrage à l’enseignement de la philosophie en Italie.

TABLE DES MATIÈRES

Table des matières

REMERCIEMENTS
INTRODUCTION
NOTA BENE

PYTHAGORE
Recommandations
Faits et gestes

HÉRACLITE
Fragments

PARMÉNIDE
Poème

EMPÉDOCLE
Les sandales au bord du volcan

GORGIAS
Traité du non-être

DÉMOCRITE
La formation du monde
Les débuts de la société humaine

THUCYDIDE
L’oraison funèbre de Périclès
Dialogue des Athéniens et des Méliens

PLATON
Promenade dans l’Ilissos
Autobiographie de Socrate
Un beau risque
L’esclave géomètre
Théorie de la réminiscence
La division de la ligne
La caverne
Le parricide
Les fils de la terre et les amis des idées
Les genres de l’être
Le mythe d’aristophane
La naissance d’Éros
L’attelage ailé
La beauté
L’invention de l’écriture
Le mythe de Prométhée et d’Epiméthée
Le monde à l’envers
Le gouvernement démocratique est-il le meilleur ?
Les tribulations d’un philosophe en politique
Le mythe d’Er
Le déluge
L’Atlantide
La fabrication du monde
L’âme automotrice

ARISTOTE
Les mains
Les âges de la vie
La cité et l’homme
Le sens et le langage
La bataille navale aura-t-elle lieu ?
L’action et le comportement
Le désir de savoir
L’être en tant qu’être et les divers sens de l’être
Un être éternel et en acte
Le premier moteur divin
La vie contemplative

ÉPICURE
Les plaisirs, la vie, la mort

L’ANCIEN STOÏCISME
Zénon de Citium, Cléanthe, Chrysippe

HERMÈS TRISMÉGISTE
Corpus hermeticum

CICÉRON
La lettre de recommandation
L’humanité de l’homme
La philosophie
La bienveillance universelle
Le travail et la civilisation
Intérêt particulier, intérêt général
L’ordre du monde

LUCRÈCE
La religion
Le monde n’est pas éternel
L’humanité
Les rêves
Vénus
La mort

PHILON D’ALEXANDRIE
Les thérapeutes
L’intellect et la sensibilité
L’intellect endormi
La confusion des langues
L’ombre de dieu
La coriandre

SÉNÈQUE
Les temps difficiles
L’expérience du malheur
Le voyage à syracuse
Le maître absolu : la mort
Lettres à Lucilius

PLUTARQUE
Les mystères d’Égypte
Bien et Mal
Ne pas réduire le divin aux phénomènes naturels
La mort du grand pan
L’autel de Délos

ÉPICTÈTE

APULÉE
Le miroir
Cratès

GALIEN
Le bon médecin est philosophe
Quand brûlent les bibliothèques
Utilité des mains

IRÉNÉE DE LYON
Magiciens et mystagogues

CLÉMENT D’ALEXANDRIE
Vérité de la philosophie grecque
Ce que les grecs doivent aux hébreux
Des dieux ridicules
Insensibles statues
Seul le créateur a façonné une statue animée
Initiation aux saints mystères

ALEXANDRE D’APHRODISE
Qu’est-ce que la liberté ?

TERTULLIEN
Pauvres statues des dieux
Les calamités nous sont-elles envoyées par les dieux ?
Le chrétien et le philosophe
Héroïsme païen et héroïsme chrétien

ORIGÈNE
La raison et la foi
Le témoignage des nations
Chacun chez soi ?

CYPRIEN DE CARTHAGE
Voir les choses de haut

SEXTUS EMPIRICUS
Il n’y a pas de critère de la vérité
L’ombre de la vérité

PLOTIN
Du beau
L’amour
La fin du voyage

LONGIN
Le sublime

PORPHYRE
Trois sortes de lois
La loi divine
Les Esséniens
L’éclat de Dieu
L’antre des nymphes

JAMBLIQUE
La condition humaine
La philosophie

VICTORINUS
Théologie trinitaire et existence

GRÉGOIRE DE NAZIANZE
Vanité des vanités

NÉMÉSIUS
L’éternel retour

AUGUSTIN D’HIPPONE
Les vols de poires
Le théâtre tragique
La mémoire
Le temps
Les signes
Les cycles des païens
La guerre et la paix
La vie bienheureuse

PROCLUS
Lecture allégorique

DAMASCIUS
L’un et l’ineffable

ÉCOLE D’ALEXANDRIE
Des modes d’enseignement utilisés par Platon

BOÈCE
Le libre arbitre

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin