Véronique le Ru : Oser penser avec Emilie du Châtelet, D’Alembert, Poincaré… La distinction entre croire et savoir

Pourquoi s’intéresser aujourd’hui à la distinction entre croire et savoir, dix ans après la première édition du livre ? La science ne s’est-elle pas libérée, depuis l’énoncé du postulat d’objectivité par Galilée et Descartes au XVIIe siècle, du joug de la théologie et de la religion ? Ces deux penseurs n’ont-ils pas proscrit, dans l’activité scientifique, les causes finales ? Si l’on considère l’ampleur du mouvement créationniste qui veut s’immiscer dans l’enseignement des sciences et dans la théorie et la pratique scientifiques, on peut se dire qu’il est important de rappeler que la science et le domaine de la foi ont des droits séparés, que la première est l’indispensable instance cognitive du savoir sur les choses, les processus, les phénomènes, que la seconde ne saurait posséder aucun privilège ni préséance quant à ces savoirs.

Revenir aux moments de la formulation du postulat d’objectivité – lors de l’essor des sciences modernes puis des révolutions de la pensée mues par le mouvement des Lumières, notamment à travers les fermes résolutions d’Émilie du Châtelet – pour enquêter sur la manière dont la science s’est construite par l’affirmation de son indépendance à l’égard de toute référence à Dieu se révèle fort utile pour contrecarrer les tentatives de brouiller les cartes entre croire et savoir.

La triste et trouble période que nous vivons, celle d’un réarmement théologique des obscurantistes, celle du scepticisme irraisonné, rend ce livre d’une utilité, voire d’un soutien indispensables.

Posted in Brèves, Philosophie moderne and tagged , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).