Fichte et Schelling : Sur l’essence du savant et la philosophie de la nature (1805-1806) (partie I)

Introduction   Patrick Cerutti poursuit son vaste travail de traduction autour de l’œuvre de Schelling avec cette année L’essence du savant et la philosophie de la nature, pour les […]

Continuer la lecture

Laurent Guyot : La philosophie de Fichte. Repères

Arraché à une condition modeste par le concours des circonstances extérieures et de dons exceptionnels qui le firent remarquer dès son jeune âge, Fichte connut une gloire précoce qui […]

Continuer la lecture

Augustin Dumont : Le Néant et le pari du possible. Puissances de l’idéalisme allemand. Kant, Fichte, Hegel, Schelling, Hölderlin

À partir d’une relecture du Faust de Goethe, cet essai s’attache à suivre le chemin de crête conduisant d’un sommet de la métaphysique allemande à l’autre avant de faire halte dans […]

Continuer la lecture

Luis Fellipe Garcia : La philosophie comme Wissenschaftslehre. Le projet fichtéen d’une nouvelle pratique du savoir

Ce travail avance l’idée que le projet philosophique fichtéen consiste en une exploration de la notion même de philosophie dont les contours peuvent être esquissés à partir du remplacement […]

Continuer la lecture

Patrick Cerutti (dir.) : Lire l’Initiation à la vie bienheureuse de Fichte

« La vie est nécessairement bienheureuse, elle est elle-même la béatitude. Seule la mort est malheureuse ». C’est sur cette parole injonctive, énergique, vivifiante, qui nous prescrit de vivre […]

Continuer la lecture

Fichte : La destination du savant

L’éloquence et la conviction du cours inaugural de Fichte arrivant à Iéna comptèrent pour beaucoup dans l’impression que produisit le jeune professeur sur ses étudiants de philosophie. Il leur […]

Continuer la lecture