Michel Onfray : Les freudiens hérétiques

Dans ce huitième volume de sa Contre-histoire, Michel Onfray s’insurge contre la tradition dévote selon laquelle Freud serait l’inventeur unique de la psychanalyse. D’autres voies, d’autres penseurs ou praticiens ont tenté de penser – contre le maître viennois – une « psychanalyse de gauche » récusant le schéma idéaliste d’un inconscient mystérieusement transmis de générations en générations. Parmi eux, trois figures souvent méconnues, et dont Michel Onfray entreprend de ressusciter l’oeuvre : Otto Gross, qui conçut la psychanalyse dans la lignée libératoire de son nietzschéisme ; Wilhelm Reich, qui sut forger les principaux concepts d’un freudo-marxisme résolument matérialiste ; Erich Fromm, enfin, qui, récusant tout l’obscurantisme quasi religieux du freudisme officiel, proposa une « psychanalyse concrète » et plus soucieuse de ses patients que d’un fonds doctrinaire passablement dévalué.

Posted in Chroniques de la philosophie médiatique and tagged , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *