Colloque : Actualité(s) de l’idéalisme

Actualité(s) de l’idéalisme

Une journée d’étude organisée par le Cercle de recherche en idéalisme et le Laboratoire de philosophie continentale. Les conférenciers et conférencières soulèveront la question de la pertinence de l’idéalisme dans l’espace intellectuel contemporain et s’intéresseront aux développements récents de la recherche en idéalisme.

Soutenu par le Laboratoire de philosophie continentale, le Cercle de recherche en idéalisme est une initiative étudiante visant à valoriser la recherche intra et extra facultaire en idéalisme à la Faculté de philosophie de l’Université Laval avec la participation ponctuelle de professeurs.

Ses objectifs sont les suivants :

(1) Permettre l’élaboration de projets collaboratifs entre professeurs et étudiants dans un but alliant pédagogie et recherche. En effet, ces projets, dans la mesure où ils impliqueraient un travail de collaboration entre professeurs du Canada (et éventuellement de l’international) et étudiants, favoriseraient la création de liens et participeraient à la formation des étudiants dans le domaine.

(2) Créer une communauté facultaire centrée sur des enjeux touchant l’idéalisme, qui permettrait ainsi d’enrichir les recherches et les connaissances des étudiants dans le domaine.

(3) Rendre accessible les notions de l’idéalisme par des activités pédagogiques (des activités de traduction, des ateliers de formation en germanistique et de réflexion, des cercles de lecture et des journées d’étude), pour mettre ce domaine d’études en lumière, réputé pour son opacité. Enfin, ces trois objectifs : la collaboration en recherche, le développement d’une communauté facultaire et l’effort de vulgarisation engendreraient un milieu propice à l’étude de l’idéalisme.

Pour alléger la formule en ligne, la journée se tiendra sur deux jours, les 18 et 19 mars 2021 de 9h20 à 15h30 (UTC-5) :

18 mars :

https://www.facebook.com/events/423206525775789/

19 mars :

https://www.facebook.com/events/702146123995003/

Pour obtenir le lien de la visioconférence, contacter l’organisateur : marin.clouet-langelier.1@ulaval.ca

Horaire

18 mars 2021
9h20 Ouverture

L’idéalisme en contexte transcendantal

9h30 Augustin Dumont (Université de Montréal)
Du cosmos à l’horizon. L’indétermination du monde et la conviction de la liberté

10h30 Andreas Farina-Schroll (Université de Montréal – Université Libre de Bruxelles)
Le rôle de la philosophie de l’histoire et de l’historicité dans la perspective transcendantale de Fichte

11h30 Pause

La confrontation réalisme-idéalisme

12h30 Isabelle Thomas-Fogiel (Université d’Ottawa)
Réalisme, corrélationisme et idéalisme aujourd’hui

13h30 Marin Clouet-Langelier (Université Laval)
Opposition et alliance philosophique. La ruse apagogique chez Meillassoux et Fichte

14h30 César Gómez Algarra (Université Laval – Université de Valencia)
Ni abstrait ni concret. La pensée de l’Ereignis et le clivage idéalisme- réalisme

19 mars 2021
9h20 Présentation des thèmes de la journée

Nouveaux regards

9h30 Olivier Clain (Université Laval)
Marx et les topoï de l’idéalisme allemand


10h30 Vincent Marcotte (Université Laval)
L’abîme moral dans le déontologisme kantien et sa solution chrétienne chez John E. Hare


11h30 Thomas Anderson (Université de Montréal)
Conscience de soi et raison chez Hegel

12h30 Pause

Enjeux existentiels et épistémologiques

13h30 Marie-Andrée Ricard (Université Laval)
Hegel et l’expérience


14h30 Pierre-Adrien Marciset (Université Laval – Université Côte d’Azur)
Métaphorologie et idéalisme transcendantal : en quête d’une philosophie des imaginaires

Posted in Annonces de colloques, Colloques de philosophie contemporaine and tagged , .

Pierre-Adrien Marciset est docteur en philosophie de l’Université de Nice Sophia-Antipolis (2016-2020) auprès de laquelle il a travaillé sur l’herméneutique de la figure littéraire du diable, du XVe siècle au XXe siècle, notamment à partir du mythe de Faust. Professeur certifié depuis 2016, il a enseigné trois ans dans le secondaire dans l’Académie de Nice avant de se consacrer à ses recherches sur la tradition de l’apocalyptique juive et les théories de la connaissances, approchées à partir des néokantiens, puis plus spécifiquement avec les philosophes allemands Ernst Cassirer et Hans Blumenberg.