Didier Franck : La constitution du temps

« L’analyse du temps est le plus difficile de tous les problèmes phénoménologiques » dit Husserl. Au fil conducteur de la perception d’un objet-temporel dont toute mélodie offre l’exemple, il s’agit de décrire les vécus par lesquels se constituent, c’est-à-dire prennent sens, les différences entre présent, passé, avenir, la conscience du temps perçu et du même coup le temps de la conscience percevante.
Et puisque tout vécu est lui-même un objet temporel, la phénoménologie de la conscience intime du temps est la phénoménologie de l’être le plus originaire et le plus propre, la seule phénoménologie de la phénoménologie.

 

Vrin – Bibliothèque d’Histoire de la Philosophie – Poche
124 pages – 11 × 18 cm
ISBN 978-2-7116-2958-9 – septembre 2020
Posted in Brèves, Philosophie contemporaine and tagged , , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).