Giovanna R. Giardina (dir.) : To metron. Sur la notion de mesure dans la philosophie d’Aristote

La notion de mesure traverse les différents traités du corpus d’Aristote en connexion avec des notions et des problèmes qui sont d’une importance centrale.Au-delà de son utilisation dans l’éthique, où to metron est d’abord la juste mesure, c’est-à-dire un élément normatif en vue de la possession et de l’exercice des vertus éthiques, et ensuite, par exemple, la mesure des plaisirs, la mesure est une notion qui envahit toute la philosophie aristotélicienne. Dans la Physique, par exemple, to metron devient une notion clé pour la définition du temps, et elle joue également un rôle fondamental dans les passages difficiles à interpréter, comme celui de Phys. V 3, dans lequel Aristote caractérise un concept décisif de sa philosophie de la nature, c’est-à-dire celui de continu, ou celui de Phys. VI 7, dans lequel to metron, tout en correspondant largement à la notion de partie, est plus spécifiquement ce qu’impose la limite au continu, lequel se présente comme mesurable et donc fini. Mais si dans la Physique, Aristote finit par identifier la translation circulaire avec la mesure de tous les mouvements, dans la Métaphysique, la notion de mesure atteint un degré d’absolue généralisation, en tant que l’Un est dit mesure des toutes les choses (I 1, 1053a18-19).
Ont participé à ce volume : T. Calvo, R. Loredana Cardullo, L. Castelli, L. Couloubaritsis, P. Crivelli, S. Delcomminette, G. R. Giardina, D. Lefebvre, A. P. Mesquita, P.-M. Morel, M. Panza, F. Rey Puente

 

Ousia / Vrin – Études aristotéliciennes
250 pages – 16 × 24 cm
ISBN 978-2-87060-189-1 – août 2020
Posted in Brèves, Philosophie antique and tagged , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).