Jean Bollack : Au jour le jour

Ces notes brèves, désignées par la lettre la plus énigmatique de l’alphabet, la lettre X, forment un « livre », et comme une somme personnelle. Cohérente et morcelée, elle n’entre pas forcément dans l’un des genres usuels, si ce n’est, d’assez loin, dans celui de l’Encyclopédie, dont les lumières brisées, et parfois rappelées, pourraient l’avoir inspirée. Les regroupements par thèmes conduisent d’un sujet à l’autre, d’« Allemagne » à « Vatican », de l’Antiquité à la modernité, d’Homère à Celan, de Sappho à Mallarmé, de l’herméneutique à la reli-gion.
L’ensemble a l’allure d’un journal. L’auteur s’exprime, rapporte et juge, s’ouvrant à l’actualité et portant témoignage. Le but est de faire voir et de situer les problèmes qui nous occupent dans les domaines les plus éloignés et les plus proches. Il s’agit de prises de position, ou d’étonnements, suscités souvent par des événe-ments ou des rencontres, et toujours accompagnés par un engagement résolu et partisan. Le compte rendu des médias est un aliment privilégié. Rendant compte d’un livre, il est à son tour recensé l’opinion se nourrit d’une opinion et prend le relais. L’intérêt se déclare, il reste subjectif. L’herméneutique, ou l’art du déchiffrement, est appliquée à toute la réalité politique et littéraire.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *