Arthur Schopenhauer : Sur la religion

    • Édition : Étienne Osier
    • Traduction (Allemand) : Étienne Osier
Plus de trente ans après Le Monde comme volonté et comme représentation, Schopenhauer propose une reprise dispersée mais fidèle des thèses de son œuvre maîtresse avec Sur la religion et les Paralipomena (1851). En rapportant le cœur même de sa métaphysique à la doctrine de la transmigration des âmes, Schopenhauer prend position contre tout dogme religieux d’un commencement absolu du monde et contre celui de l’existence d’un dieu personnel. Il critique donc le judaïsme et le christianisme comme religions théistes, et c’est à la religion de l’Inde ancienne qu’il arrime définitivement sa théorie qui, comme elle, prône la soustraction au cycle des renaissances. Le bouddhisme, en particulier, représente pour Schopenhauer l’attestation la plus éclatante de sa métaphysique dans le champ religieux : il y rencontre une religion où chaque individu, à l’image du Bouddha, peut mettre un terme à l’affirmation de la volonté dans le monde, et atteindre par là à sa propre négation – le « nirvana ».
Ce texte, qui devait enfin apporter un relatif succès à son auteur, est l’un des dialogues fondateurs entre les pensées occidentale et orientale.
  • GF (n° 1336) – Philosophie
  • Paru le 13/01/2021
  • Genre : Philosophie
  • 224 pages – 108 x 178 mm
  • Broché
  • EAN : 9782080235503
  • ISBN : 9782080235503
Posted in Brèves, Philosophie moderne and tagged , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).