Elisa Brilli, Giuliano Milani : Dante. Des vies nouvelles

Dans cette biographie tissée à quatre mains, Elisa Brilli et Giuliano Milani éclairent d’un jour nouveau le destin de l’une des plus grandes figures du Moyen Âge italien, démêlant le vrai du faux au gré d’une enquête où se font écho archives et oeuvre littéraire.
«  Une enquête a été faite contre […] Dante Alighieri, du  sestiere  de Saint Pierre majeur […]   pour établir s’il a commis   des «  barateries  », des injustes extorsions et des gagnes illicites en argent ou en nature  »
Cante Gabrielli da Gubbio, podestat de Florence, 27 janvier 1302.

«  Je tiens pour un honneur l’exil qui m’est donné  : car […] tomber avec les bons reste digne de louange.  »
Dante Alighieri,  Tre donne,  vers 1302-1308.

Écrire une biographie de Dante est un défi auquel se sont confrontés nombre de chercheurs. Tandis que les archives se taisent le plus souvent sur la vie du Florentin ou sont d’interprétation délicate, son œuvre contient tant de passages personnels qu’elle pourrait aisément se lire comme une autobiographie. Mais naïve serait la démarche qui prendrait Dante pour un témoin fidèle de sa vie.
Dans une enquête conduite à quatre mains, où documents et œuvre littéraire se font écho, Elisa Brilli et Giuliano Milani renouent les fils de ce destin singulier. Celui d’un homme aux prises avec les bouleversements politiques de son temps, à la charnière des xiiie et xive siècles, et dont les expériences, horizons et réactions changent en fonction des contextes qu’il traverse (municipal, seigneurial, impérial, courtisan)  ; celui d’un homme qui tenta à plusieurs reprises de façonner sa vie par l’écriture, inventant une forme de récit de soi, aux contenus toujours changeants, entre mémoire individuelle et universelle.
Là est sans doute la contribution essentielle de Dante à la culture occidentale.

Elisa Brilli est professeure de littérature italienne médiévale à l’université de Toronto depuis 2015. Ses recherches portent sur Dante et l’histoire culturelle médiévale. Elle a notamment publié Firenze e il profeta. Dante fra Teologia e Politica (Rome, 2012), dirigé le «  Forum  » sur les études biographiques de Dante (dans Dante Studies, 136 en 2018) et fondé avec J. Steinberg et W. Robins le International Seminar on Critical Approaches to Dante.

Giuliano Milani est professeur d’histoire médiévale à l’université Gustave Eiffel. Il s’intéresse à l’histoire politique et institutionnelle des communes italiennes. Il est notamment l’auteur de L’homme à la bourse au cou (Rennes, 2019)  ; il a dirigé avec A. Montefusco Dante attraverso i documenti (Florence-Berlin, 2016-2020) et il a édité avec T. De Robertis, L. Regnicoli et S. Zamponi le Codice diplomatico dantesco (Rome, 2016), la collection des documents sur la vie de Dante et de la famille Alighieri.

Posted in Brèves, Philosophie médiévale and tagged , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).