Thomas d’Aquin : L’éternité du monde

Le problème d’un monde créé sans commencement ou, comme on le dit ordinairement, de « l’éternité du monde », a été l’occasion d’une vive controverse entre les penseurs latins du XIIIe siècle, dont saint Thomas d’Aquin. Nonobstant sa foi avérée en une création avec un commencement, ce dernier s’est en effet interrogé tout au long de sa carrière, et dans des textes assez amples : « Aurait-il été possible que Dieu créât un monde sans commencement? ». Une telle persévérance est suffisamment paradoxale pour attirer l’attention, surtout que Thomas, en sa doctrine sur ce point, s’opposait à la majorité de ses contemporains. Et cette réflexion philosophique possède une actualité d’autant plus grande qu’on s’interroge aujourd’hui, notamment au plan scientifique, sur l’âge de l’univers.
Après une brève exposition des arguments et des raisonnements de Thomas sur la question, ainsi que des sources où il a puisé, sont donc présentés les douze textes thomasiens traitant de la durée du monde, en une traduction française originale. Une bibliographie sélective complète cet ensemble.
Introduction, traduction et notes par Grégoire Celier, docteur en philosophie (Sorbonne-Paris IV).

 

Vrin – Bibliothèque des Textes Philosophiques – Poche
272 pages – 11 × 18 cm
ISBN 978-2-7116-2939-8 – septembre 2020
Posted in Brèves, Philosophie médiévale and tagged , , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).