Alain Cugno : Jean de la Croix ou le désir absolu

Que cherche à transmettre Jean de la Croix (1542-1591) à travers son œuvre : une doctrine spirituelle, une théologie, une anthropologie ? Pour Alain Cugno, ces poèmes uniques commentés par le poète lui-même sont plutôt « le déploiement d’une expérience humaine d’une vivacité prodigieuse, parvenue à la seule universalité qui compte : celle qu’on obtient en s’engageant jusqu’au bout dans une voie singulière ».
Or il y a une énigme Jean de la Croix : cette œuvre où domine la première personne n’est à aucun degré autobiographique – contrairement à celle de Thérèse d’Avila, l’amie qui a arraché Juan de Yepes à la contemplation pour le convoquer dans son action de réforme de l’ordre du Carmel. « Jean de la Croix ne parle pas de lui, jamais, affirme Alain Cugno. Il parle d’un être qu’il appelle l’âme et (qui) parcourt un itinéraire initiatique fait d’étapes successives, en quatre traités, depuis un point de départ qui se trouve dans La Montée du Mont Carmel, jusqu’à un point d’arrivée, objet de La Vive Flamme d’amour ». C’est ce chemin escarpé que l’auteur nous aide à parcourir, en nous mettant en garde à chaque instant contre les interprétations hâtives. Ce faisant, il éclaire de façon magistrale ce joyau de la littérature spirituelle universelle.
Philosophe, Alain Cugno est l’auteur de plusieurs ouvrages, notamment L’Existence du mal et La Blessure amoureuse (Le Seuil) et Le Philosophe et la libellule (L’Iconoclaste, 2011, repris en poche chez  Albin Michel, 2014).

Posted in Brèves, Philosophie renaissante and tagged , , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).