Alain Gigandet : Epicure, les plaisirs de la sagesse

Philosophe à la fois très attaqué et très populaire dès l’Antiquité, Épicure, né à Samos en 311 av. J.-C., mort en 270 à Athènes après y avoir fondé sa propre école 36 ans plus tôt, privilégie le rôle éthique de la philosophie : nous libérer des fausses opinions sur les dieux, la mort ou la nature, qui nous empêchent d’être heureux, c’est-à-dire de jouir d’un plaisir pur auquel pourtant nous aspirons tous. Cette libération sera obtenue par la connaissance de la nature, qui nous révèle un monde privé de tout sens métaphysique et de toute providence, ainsi qu’un être humain précaire mais apte à mener une vie rationnelle libre, gage d’un bonheur sans faille.

Posted in Philosophie antique and tagged , .