Anne Cauquelin : A l’angle des mondes possibles

Les philosophies de l’Antiquité grecque assurent que le monde est un. De ce monde, la terre est le centre et l’homme, supérieur aux autres vivants, y tient la meilleure place. Nulle question de pluralité des mondes, sinon pour quelques philosophes très peu orthodoxes et que l’on brûle. Le désir d’autres mondes se fait jour alors par des voies détournées, par exemple en évoquant l’existence de mondes possibles… De quelle sorte sont ces mondes possibles, où les trouver et sont-ils habitables ?
Telle est la question à laquelle tente de répondre cet ouvrage. Après avoir exploré la possibilité que l’art « ouvre un monde », selon la formule consacrée, ou que le cybermonde soit réellement un autre monde, l’auteur en vient à poser l’hypothèse, non seulement de l’existence, mais de la réalité des mondes possibles et envisage les conséquences pratiques d’une telle proposition.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .