Anne Sauvagnargues : Deleuze, l’empirisme transcendantal

Deleuze plonge la critique kantienne transcendantale dans le bain dissolvant d’un empirisme renouvelé. Ce livre se propose de restituer cette entreprise, et d’analyser l’étonnante création de ce concept, que Deleuze mène depuis ses premières monographies (1953) jusqu’à Différence et Répétition (1968) dans un dialogue fécond avec l’histoire de la philosophie. Par quelles opérations de distortion et de collage, Deleuze compose-t-il l’empirisme de Hume, la théorie du signe comme force de Nietzsche, le virtuel et les multiplicités de Bergson, les modes de Spinoza, les individualisations impersonnelles de Simondon pour renouveler la théorie kantienne du transcendantal ? C’est tout l’objet de cette enquête, qui permet d’entrer dans le laboratoire du penseur, pour saisir la philosophie se faisant, mais qui permet également d’expliquer l’insistance du transcendantal dans toute son œuvre.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .