Annie Ibrahim : Diderot.

Diderot donne aux matérialismes constitués au temps des Lumières une autre orientation qui entraîne la physique, les sciences du vivant, l’anthropologie, l’esthétique, l’éthique et la politique vers un autre style de philosophie, émancipé de l’architectonique du système et du concept. Le physiologique y est promu dans tous les champs spéculatifs.
Pour le directeur de l’Encyclopédie, la conviction que la matière suffit à tout expliquer prend une signification inédite : la puissance inventive de la nature produit une prolifération inquiète et imprévisible des formes organisées par des rencontres dans l’univers des métamorphoses, sans norme ni fin. Un parti pris éclectique insuffle l’énergie d’un seul mot d’ordre : liberté.

Posted in Philosophie moderne and tagged , .