Avicenne : Commentaire sur le livre Lambda de la Métaphysique d’Aristote

Vrin, « Études musulmanes », 2014. 120 p., 16 × 24 cm. ISBN : 978-2-7116-2542-0
Ce texte d’Avicenne est l’un des seuls commentaires sur Aristote laissés par le philosophe persan. Il s’attaque au noyau théologique de la Métaphysique du Stagirite, les chapitres 6 à 10 du livre Lambda. Avicenne dépend d’une tradition gréco-arabe (Alexandre d’Aphrodise, Thémistius, l’école “péripatéticienne” de Bagdad). La tradition arabe a aussi attribué à Aristote plusieurs œuvres d’origine néoplatonicienne, notamment une Théologie adaptée de Plotin, et un Livre du Bien pur, adaptation des Éléments de Théologie de Proclus. Le « Dieu d’Aristote » est ainsi pour Avicenne la Cause première efficiente de l’être. La structure hiérarchique de l’univers résulte de l’émanation produite par l’autointelligence du premier Principe. Il ne fait pas de doute, pour Avicenne, que ces doctrines aient été celles du Stagirite.
Édition critique, traduction et notes par Meryem Sebti et Marc Geoffroy et Jules Janssens

Posted in Philosophie médiévale and tagged , .