Christophe Al-Saleh : Qu’est-ce qu’une couleur ?

Il existe un écart entre la conception familière et commune des couleurs et la conception scientifique, la première y voyant spontanément des propriétés réelles du monde qui nous entoure, la seconde mettant en doute cette réalité : les couleurs ne seraient jamais que des effets secondaires consécutifs à l’affection de notre sensibilité par les objets qui nous entourent. C’est dans ce contexte que s’inscrit le débat philosophique contemporain sur les couleurs, entre l’objectivisme (les couleurs sont des propriétés présentes dans le monde) et le subjectivisme (les couleurs sont des productions subjectives).

Posted in Histoire de la Philosophie and tagged .