Christophe Salaün : Apprendre à philosopher avec Schopenhauer

La philosophie comme science du monde
La représentation
La Volonté
Le pessimisme
La contemplation esthétique
Le génie
La hiérarchie des arts
La liberté de la volonté
La question morale
La négation du vouloir-vivre

« Ma philosophie est comme Thèbes, écrit Schopenhauer. Elle a cent portes. On peut y pénétrer de toutes parts et par chaque porte accéder au cœur même de la ville. » En effet, expression d’une « unique pensée », la métaphysique de Schopenhauer n’est ni une théorie de la connaissance, ni une esthétique, ni même une éthique : elle est tout cela à la fois. Elle apparaît comme la tentative audacieuse de saisir en son entier l’énigme même du monde et d’en offrir le déchiffrement complet.

Posted in Philosophie moderne and tagged , .