Claude Stéphane Perrin : Le neutre et la pensée

“Une pensée du neutre : celle de l’impossible ou bien celle d’une libre compréhension”. Les pensées affirmatives ou négatives ne pourraient-elles pas ouvrir sur l’éventuelle troisième voie de quelque milieu ? L’hypothèse souvent délaissée du neutre fonde en réalité une ouverture pour une pensée qui ne se reconnaît pas uniquement dans les deux épreuves extrêmes et fatales du positif ou du négatif.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .