Claudia Fernanda Barrera : Puissances de la séduction. La présence poétique au monde

La démarche pourra sembler déroutante : la séduction est ici conçue comme principe d’attraction exclusivement positif, à l’écart de toute interprétation péjorative. Artifice ou illusion, la séduction apparaît ainsi comme fondatrice d’une “esthétique” qui suscite une possibilité de changement de subjectivité par opposition à ses travestissements médiatiques et à la manipulation comme forme de domination. Rendre la séduction aux puissances poétiques que recèle l’univers par le charme de la magie et de l’étonnement créateur, c’est rivaliser l’âme esthétique et l’élever au-dessus de l’oppression d’un nihilisme réducteur.

Posted in La Philosophie dans tous ses états and tagged .