Daniel Vigne : La relation infinie II. La philosophie de Lanza del Vasto – L’être et l’esprit

Écrivain célèbre, apôtre de la non-violence, artiste talentueux, Lanza del Vasto (1901-1981) était avant tout philosophe. Son œuvre et son action reposent, en effet, sur une pensée extrêmement construite, basée sur le concept de Relation. Présentée comme thèse de doctorat à Pise dès 1928, complétée par des milliers de réflexions que l’auteur consignait dans des carnets intimes, cette pensée n’avait encore fait l’objet d’aucune étude systématique. L’ouvrage de Daniel Vigne permet désormais d’en prendre connaissance.

Le premier volume a montré comment la sensibilité et l’intelligence donnent naissance aux arts et aux sciences. Le présent volume traite plus spécialement de la philosophie. Quelle idée Lanza del Vasto s’en fait-il et comment la met-il en pratique ? « Sagesse d’amour », la philosophie repose sur la connaissance de soi, mais en vue d’une ouverture totale au réel : d’une étreinte de l’esprit et de l’être. D’où les deux parties de ce livre :

1. « Métaphysique ; l’être en quête de l’esprit », où l’auteur s’approche de cette réalité impalpable et frémissante, face cachée de toute réalité : l’esprit. Qu’est-il ? Quelle est sa nature, sa structure, sa finalité ?

2. « Ontologie ; l’esprit en quête de l’être », où Lanza s’interroge sur l’essence même du réel et ose une réponse originale : l’être est relation. Une discussion critique des théories de Descartes, Kant et Hegel justifie cette démarche et l’articule à la grande tradition philosophique. La vision d’ensemble ici proposée s’appuie sur des textes inédits, traduits de première main. Elle met en lumière une réflexion puissante, exprimée de façon claire et belle, qui sera reconnue comme une des grandes pensées de sagesse du XXe siècle.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .