David Graeber : L’anarchie – pour ainsi dire – Conversations avec Mehdi Belhaj Kacem, Nika Dubrovsky et Assia Turquier-Zauberman

Les entretiens de David Graeber (avec Mehdi Belhaj Kacem, Nika Dubrovsky et Assia Turquier-Zauberman) redéfinissent les contours de ce que pourrait être une morale anarchiste aujourd’hui.
Tant par ses grands concepts comme ceux de la dette, de la bureaucratie ou des bullshit jobs, que par son implication cruciale dans le mouvement Occupy Wall Street, David Graeber était l’un des plus influents penseurs de notre temps. Au contraire de bien d’intellectuels « engagés », il était l’un des très rares à avoir fait preuve d’une efficacité militante à répercussion mondiale.
Se revendiquant depuis toujours anarchiste, dans ce livre d’entretiens avec Assia Turquier-Zauberman, Nika Dubrovsky et Mehdi Belhaj Kacem, Graeber parle tant sur l’histoire de l’anarchie que sur sa pertinence contemporaine et sur son avenir; tant sur les liens qui unissent l’anthropologie à l’anarchisme qu’aux « traces ADN » de celui-ci dans le mouvement d’OWS ou dans celui des Gilets jaunes; sur la signification de l’éthique anarchiste non seulement dans sa portée politique, mais esthétique et artistique, sexuelle et amoureuse…
Avec une verve étonnante de vivacité, de drôlerie et d’érudition, le présent livre contribue à redéfinir les contours de ce que pourrait être, comme le disait Kropotkine, une « morale anarchiste » aujourd’hui.
David Graeber (1961-2020) est un économiste, anthropologue et militant anarchiste américain, théoricien de la pensée libertaire nord-américaine, figure de proue de la gauche radicale anglo-saxonne et du mouvement Occupy Wall Street, penseur iconoclaste des « bullshit jobs » et de l’histoire de la dette, l’un des intellectuels les plus reconnus de son époque. Il a enseigné l’ethnologie à l’université de Yale jusqu’en 2007, a exercé au Goldsmiths College de Londres et été professeur à la London School of Economics.
Posted in Brèves, Philosophie Politique and tagged , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).