Dietrich de Freiberg : Œuvres choisies II. La vision béatifique

Vrin, « Bibliothèque des Textes Philosophiques », 2012. 384 p., 13,5 × 21,5 cm. ISBN : 978-2-7116-2436-2

Dans ce traité de la fin du XIIIe siècle, le dominicain allemand veut résoudre de manière strictement philosophique le problème traditionnel de la vision béatifique. Cette démarche radicale qui, à elle seule, mériterait déjà d’attirer la curiosité scientifique n’épuise cependant pas tout le potentiel d’intérêt historique que recèle le De visione beatifica. Lorsque, dès les premières lignes, l’auteur prétend que, quand ils parlent de l’intellect agent les philosophes péripatéticiens visent ce qu’Augustin entendait en parlant du « fond secret » de l’esprit (abditum mentis), le lecteur se rend immédiatement compte que les catégories historiographiques traditionnelles vont être mises en crise. Si, de plus, on tient compte du rôle que joue Averroès dans l’ensemble de l’oeuvre du dominicain, la conclusion s’impose : on va devoir réviser la taxinomie des écoles philosophiques médiévales, si l’on veut la situer dans une histoire de la réception de la philosophie antique et arabe.
Édition bilingue sous la direction de Ruedi Imbach et Alain de Libera.
Traduction de Anne-Sophie Robin Fabre

Posted in Philosophie médiévale and tagged , .