Dominique Ndeh : Dieu et le savoir selon Schleiermarcher.

Le savoir pour l’homme ordinaire est une évidence. Comment la pensée peut-elle être adéquate à l’objet ? C’est la question que Schleiermacher (1768-1834) se pose dans sa Dialectique. Pour lui, la condition de possibilité du savoir présuppose Dieu comme fondement du savoir. Si le savoir appartient à l’individu, il ne se construit pas de façon solitaire. C’est une oeuvre intersubjective, qui confère au savoir sa dimension universelle. Cependant une question reste posée : comment sait-on qu’on sait ?

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .