Eduardo Sabrovsky : De l’extraordinaire. Nominalisme et modernité

Le nominalisme constitue une réfutation de la temporalité historique. Réfutation en vertu de laquelle toute identité entre histoire et justice est d’avance exclue : il n’y a pas de règlement de compte possible entre l’universalité de la pensée et le langage, et la singularité du réel. La question de la légitimation du pouvoir devient une affaire de profane susceptible seulement d’être résolue de façon pragmatique.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .